Accueil du site

Lancement des premiers appels à projets de France Relance au bénéfice de l’économie sociale et solidaire

Communiqué de Presse du Secrétariat d'Etat chargé de l'Economie sociale, solidaire et responsable.

Conformément aux engagements du Premier ministre et du ministre de l’Économie, des Finances et de
la Relance, les premiers appels à projets soutenus par le plan France Relance ont été publiés avant la
fin de l’année 2020.
Comme l’a rappelé début septembre Olivia Grégoire, secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale,
solidaire et responsable, c’est plus d’un milliard d’euros du plan de relance qui bénéficiera
directement à l’économie sociale et solidaire (ESS). Ainsi, 15 appels à projets ont été publiés ou le
seront dans les deux prochains mois et permettront de soutenir le développement de l’ESS dans tous
nos territoires. Le premier a été lancé la semaine dernière par le ministre des Solidarités et de la Santé,
pour soutenir les projets structurants des associations de lutte contre la pauvreté.
Ces appels à projets incarnent le soutien à la cohésion sociale et aux territoires, priorités du plan France
Relance. Ils financeront des actions au service de l’hébergement d’urgence, du développement des
tiers-lieux, de l’essor d’une alimentation durable, locale et solidaire ou encore des filières du réemploi
et du recyclage. Les structures de l’ESS évoluant dans les secteurs du sport, de la culture, du tourisme
durable ou de l’industrie seront bénéficiaires. Enfin, l’emploi des jeunes dans le monde associatif sera
soutenu dans le cadre du plan #1jeune1solution.
Afin de faciliter les candidatures des acteurs de l’ESS, dont la mobilisation pour bénéficier des soutiens
de France Relance constitue une des priorités du secrétariat d’État chargé de l’Économie sociale,
solidaire et responsable, une page Internet, mise en ligne ce jour, recense l’ensemble des appels
à projets qui les concernent : www.economie.gouv.fr/france-relance-les-1ers-appels-projetsess.
« Je veux simplifier au maximum le travail des acteurs de l’économie sociale et solidaire afin qu’ils
fassent profiter la France de leur expertise et de leur expérience. J’ai également demandé aux
correspondants régionaux de l’ESS dans les administrations déconcentrées de se faire les relais de
l’information auprès des acteurs de terrain », indique Olivia Grégoire, secrétaire d’État chargée de
l’Économie sociale, solidaire et responsable.

Paris, le 2 décembre 2020
 

retour en haut