Accueil du site

Filières de traitement des DAE non dangereux non inertes

En 2018, près de 3,7 millions de tonnes de DAE non dangereux non inertes ont été collectés en région et traités via des filières réglementaires. Plus de 35 % seraient collectés via le service public d'enlèvement des déchets. Près de 1,1 million de tonnes de DAE non dangereux non inertes ne seraient pas "tracées".

68 % des DAE non dangereux non inertes suivent une filière de valorisation. Toutefois, pour 2 % des DAE non dangereux non inertes, la filière de traitement n'est pas connue.

DAE entrants dans les mêmes installations que les DMA :

En 2018, près d'1,2 million de tonnes de DAE non dangereux non inertes sont traitées dans les mêmes sites de traitement que les DMA (95 % dans des sites régionaux). Près de 50 % sont des déchets en mélange.

DAE collectés en mélange avec les DMA :

D'après les dernières études de l'ADEME, à l'échelle nationale, le tonnage de DAE représenterait au minimum 20 % des Déchets Ménagers et Assimilés (DMA). Toutefois, les collectivités de la région ayant réalisé des campagnes de caractérisation ont constaté que ce taux pouvait atteindre 40 %.

En extrapolant ce taux à l'échelle régionale, ce sont près de 1,3 millions de tonnes de DAE non dangereux non inertes qui seraient collectés en mélange avec les DMA.

DAE ne passant pas par les mêmes sites de traitement que les DMA :

En 2018, 1 266 000 tonnes de DAE non dangereux non inertes seraient traités par des installations autres  que celles accueillant les Déchets Ménagers et Assimilés (DMA) :

  • 916 000 tonnes sont traitées en France (77 % en région)
  • 312 000 tonnes sont traitées à l'étranger
retour en haut