Accueil du site

Evolution des déchets inertes issus de chantiers du BTP

Evolution des tonnages entrants de DI sur les installations

En 2019, le flux de déchets inertes entrant sur les installations s'élève à près de 13,7 millions de tonnes, soit une progression de 2,8 millionns de tonnes par rapport à 2015.

Cela s'explique par l'accroissement du gisement de déchets inertes estimé, lié à la croissance économique (chiffre d'affaires de l'activité) mais également par  une amélioration de la traçabilité des déchets.

Evolution des tonnages de DI traités

La filière de remblaiement des déchets inertes était plutôt constante sur les dernières années et a connu une augmentation en 2018, en dépassant le seuil de 5 millions de tonnes. Cela s’explique par une meilleure accessibilité aux données et peut aussi être corrélé à la diminution du stockage. ce constat reste le même pour 2019.

 

Evolution du taux de valorisation des déchets issus de chantiers du BTP

En 2019, le taux de valorisation des déchets issus du BTP atteint 74,4 %, il est en croissance depuis 2016 . La part du recyclage est en augmentation également (27 % des déchets du BTP valorisés, contre 20 % en 2015).

Le taux de valorisation pour l’année 2019 dépasse les 70 % fixés par le plan régional de prévention et de gestion des déchets (PRPGD). Néanmoins le tonnage de déchet valorisé par filière évolue : le remblaiement reste majoritaire sur les trois années d’enquêtes, avec un léger recul depuis 2018, puisque le territoire régional est pourvu de nombreuses carrières utilisant les déchets inertes dans le cadre de leur réaménagement.
Le recyclage progresse grâce notamment à la densification du maillage du territoire régional, notamment la création de nouvelles plateformes dotées d’équipement permettant d’assurer la production de nouvelles ressources par recyclage ainsi que leur commercialisation, mais aussi par le développement de nombreuses déchèteries professionnelles.
Enfin, compte tenu des flux constatés pris en charge dans les installations, le flux de déchets faisant objet de réutilisation recule légèrement en 2019, pour atteindre un taux de 36% des déchets du BTP recyclés.

retour en haut